Comment booster sa carrière en apprenant le chinois ?

Il y a de nombreuses excellentes raisons d’apprendre le chinois, que ce soit pour le voyage ou tout simplement mieux découvrir cette culture fascinante. Mais la plus importante est certainement d’acquérir une compétence de plus en plus demandée par les employeurs et qui vous ouvrira les portes d’une nouvelle vie.

Parler mandarin est de plus en plus demandé par les employeurs

La Chine tient une place de plus en plus importante sur la scène internationale, que ce soit pour le commerce, mais également les nouvelles technologies.

Depuis 2019, c’est d’ailleurs le pays qui dépose le plus de brevets chaque année. L’innovation en Chine est un véritable rouleau compresseur dans les domaines du numérique, des communications et de la santé. A ce titre, parler chinois est un véritable atout pour échanger avec ces entreprises.

  • Méthode de piano débutants
  • Merci! 1 - Niveau A1 - Livre de l'élève + DVD

Dans le monde des affaires, la Chine reste encore un important centre de production. Trouver des partenaires commerciaux et négocier des contrats devient bien plus simple si vous parlez la langue locale plutôt que de passer à chaque fois par un intermédiaire qui traduira tous les échanges.

Enfin, avec l’augmentation du niveau de vie des Chinois, le pays reste un vecteur de croissance pour de nombreuses entreprises françaises. Implanter sa marque en Chine ne peut se faire sans une bonne connaissance de la culture locale, des habitudes de consommation des Chinois, et donc de la langue.

Dans un monde dont le centre de gravité se déplace inexorablement vers l’Asie, parler chinois est presque un laissez-passer vers une vie meilleure.

Comment booster sa carrière en apprenant le chinois ?

Le chinois est une langue difficile, mais le réseau d’apprentissage se structure

Ce n’est pas la langue la plus facile à apprendre, surtout d’un point de vue occidental, tellement elle diffère de votre langue natale sur de nombreux points. Rien que le système d’écriture peut rebuter de nombreuses personnes devant son apparente complexité.

La prononciation des différents sons du chinois demande également un peu de travail, c’est l’autre difficulté majeure de la langue.

S’il y a une dizaine d’années il était parfois compliqué de prendre des cours de chinois en dehors de quelques établissements scolaires, l’offre s’est énormément diversifiée à mesure que la demande progressait.

Des écoles à destination des adultes se sont ouvertes, et c’est surtout le CPF (Compte Personnel de Formation) qui a vraiment propulsé l’apprentissage du mandarin auprès des adultes cherchant à développer de nouvelles compétences.

Pour ceux qui ont déjà travaillé quelques années, il est possible de financer complètement son apprentissage du chinois par le CPF.

Les affaires en Chine se négocient d’abord d’une façon informelle

C’est un point qui est parfois déconcertant pour ceux qui viennent pour faire du commerce en Chine. Alors qu’ils s’attendent à se retrouver dans une salle de réunion, dans un cadre très formel, cela se passe plutôt autour d’un repas. Et si c’est le cas, soyez plutôt rassurés.

Dans la culture chinoise, la notion de confiance est importante. Avant de travailler ensemble, il faut se connaître. Avant de tisser des relations commerciales, il est important de tisser des relations humaines.

Maitrisez la langue de Confucius devient alors un véritable avantage sur les concurrents qui bien souvent ne parlent qu’en anglais, ou au pire passent par un traducteur.

Parler la langue de son interlocuteur rapproche les personnes, les discussions sont plus fluides, plus personnelles. Ce n’est qu’une fois que les parties se connaissent que les négociations peuvent vraiment commencer.

Parler chinois évite les malentendus

Tout ne s’est pas forcément bien passé pour les entreprises qui ont voulu travailler avec la Chine. S’il y a de multiples raisons à cet échec, le plus courant est un manque de compréhension entre les deux parties.

Le pire étant lorsque vous négociez en anglais, mais que votre interlocuteur ne maitrise pas forcément cette langue (et qu’il n’osera pas vous l’avouer).

Au-delà de la langue, il faut également comprendre la culture chinoise, et notamment qu’un Chinois va rarement vous dire non, mais essaiera de vous le faire deviner avec certains codes que vous ne comprendrez pas forcément.

Avoir un bon niveau de mandarin évite bien des problèmes de communications et c’est souvent la clé de la réussite. C’est pour cela que beaucoup d’entreprises françaises recherchent des profils avec une bonne maîtrise du chinois.

Profiter de postes d’expatriés en Chine

De nombreuses entreprises ouvrent des bureaux ou des succursales locales en Chine afin de développer leurs activités, mais également pour mieux contrôler leurs approvisionnements. Même si certaines personnes pensent qu’il est possible de vivre en Chine sans parler chinois, c’est une utopie.

En-dehors de Shanghai qui reste une ville très cosmopolite et ouverte sur l’occident, parler chinois est indispensable pour se débrouiller au quotidien.

Surtout que le but d’un expatrié est de gérer une partie importante des problèmes de l’entreprise en Chine et de dynamiser les affaires. Une bonne maîtrise de la langue est vraiment indispensable.

En conclusion, la France a depuis une dizaine d’années pris conscience de l’importance de l’apprentissage du chinois dans le monde d’aujourd’hui. Si en 10 ans le nombre d’étudiants a été multiplié par 10, la demande reste encore bien supérieure à l’offre, ce qui offre de belles opportunités de carrières à ceux qui font l’effort de se lancer dans cette aventure.

  • CHINOIS COMME EN CHINE